« Roberto Bolaño “entre les immenses déserts d’ennui et les oasis d’horreur” : l’abîme, un antidote à la défaite ? »

  • Cécile Brochard Université Rennes 2

Résumé

Dans une conférence intitulée « Littérature + maladie = maladie », Roberto Bolaño examine la manière dont la maladie inscrit l’existence et la littérature sous le signe de la défaite. Mélancolie, ennui, horreur : c’est dans la contemplation lucide de l’abîme que semble résider l’amère consolation à laquelle accède l’écrivain juste avant sa mort.

 

Publiée
2018-08-27