Ce numéro 13 de Crisol–série numérique prend une forme inédite, puisqu'il s'agit d'un volume ouvert et en mouvement: de nouvelles contributions viendront progressivement s'y ajouter au cours des deux prochaines années. Ce projet a effectivement été pensé dans le cadre de la préparation au concours de l'Agrégation externe d'espagnol 2021-2022 et il a semblé aux coordinatrices, d'une part, utile de mettre la matière critique disponible immédiatement à la disposition des étudiants-candidats; d'autre part, de laisser une porte aux enseignants-chercheurs et aux chercheurs à qui les belles voix croisées de José María Heredia, José de Jesús Heredia, Fernando Terry et Los Socarrones viendraient inspirer des réflexions plus tardives. À ces derniers, invitation est donc lancée. N'hésitez pas à envoyer vos contributions.

Avis aux lecteurs: vous l'avez compris, il faudra venir régulièrement ici pour voir s'il y a une ou plusieurs nouvelles livraisons ou vous abonner à la page Facebook du CRIIA (@CRIIANanterre) où nous annoncerons chaque mise à jour.

Bonne lecture !

Sandra Gondouin, Caroline Lepage, Renée-Clémentine Lucien

 

Crisol-Padura_(1)1.jpg

 

SOMMAIRE

Elena Zayas (Université d'Orléans), «Une île, une écriture: deux territoires rêvés de l’œuvre romanesque de Leonardo Padura»

Sabrina Wajntraub (Université Paris Nanterre), «Des enjeux de la première de couverture dans la réception de La novela de mi vida (2002) de Leonardo Padura Fuentes. Analyse comparative des premières de couverture des premières publications en grand format aux éditions Tusquets (Espagne) et Métailié (France)»

Sabrina Wajntraub (Université Paris Nanterre), «1, 2, 3, partez! Des enjeux du triple et du double dans le début pluriel de La novela de mi vida (2002) de Leonardo Padura»

Nelly Le Naour (GRIAHAL), «Résonance et dissonance dans les représentations de La Havane dans La novela de mi vida, de Leonardo Padura Fuentes»

Néstor Ponce (Université Rennes 2 Centre d’Etudes des Langues et Littératures Anciennes et Modernes-CELLAM), «Socarronería y sociedad: una forma de leer la realidad cubana en La novela de mi vida y La transparencia del tiempo»

Caroline Lepage et Diana Gil Herrero (Université Paris Nanterre), «De la première à la dernière ligne de la ligne 1: La novela de mi vida de Fernando Terry»

Ivette Fuentes ((VIVARIUM, CCPFV) La Habana), «José María Heredia: Oda a la naturaleza del alma cubana»

 

Mentions légales

Crisol série numérique / ISSN : 2678-1190

Directrice de la publication : Caroline Lepage

200 avenue de la République 

92000 Nanterre

c.lepage@parisnanterre.fr

Publiée: 2020-07-17