Depuis la mise en place de la réforme du Lycée général, en 2019, et dans la perspective du continuum bac -3/bac +3, il existe en Cycle terminal une spécialité Langue, Littérature et Civilisation Étrangère et Régionale Espagnol, qui comprend, en Première, deux thématiques, et trois en Terminale.

À ces thématiques spécifiques est rattaché un programme limitatif différent pour chacune des deux années, composé de 4 œuvres littéraires et un film. Ces programmes sont renouvelés tous les deux ans, en alternance.

Par ailleurs, l’enseignement de littérature des sections binationales de Baccalauréat franco-espagnol, dites Bachibac, s’inscrit dans un thème d’étude renouvelé tous les deux ans, reposant là encore sur deux œuvres intégrales.

Enfin, l’enseignement d’approfondissement culturel et linguistique en espagnol pour le Baccalauréat Français International (BFI) prévoit, pour la Terminale, un programme limitatif de trois œuvres de la littérature espagnole et hispano-américaine du XXe et du XXIe siècles.

Ce sont donc 13 œuvres intégrales et 2 films que les enseignants d’espagnol du secondaire en charge de classes d’approfondissement culturel et linguistique de BFI, de Bachibac ou de la spécialité LLCER Espagnol sont amenés à préparer tous les ans.

Consciente de l’importance de ces programmes, la SoFHIA, avec l’appui du CRIIA, se propose d’organiser à chaque début d’année scolaire une journée d’études sur les œuvres au programme, mettant ainsi à profit les compétences de ses membres spécialistes de littératures espagnole et hispano-américaine, ainsi que du cinéma hispanophone des deux continents, qui sont donc à même de proposer aux enseignants de lycée des outils d’analyse et des approches originales sur les différentes œuvres au programme, afin de les accompagner dans la préparation de leurs cours.

Ce volume hors-série de Crisol offre les articles tirés des communications présentées lors de cette journée d’études, et sera donc amené à être enrichi de nouvelles contributions tous les ans, au fil de l’évolution des programmes. Nous espérons sincèrement que les collègues en charge de ces enseignements, ainsi que tous ceux désireux d'enrichir leur culture hispanophone, prendront connaissance avec intérêt de ces contributions.

Eva Touboul

Capture_d’écran_2024-02-28_à_19.30 

SOMMAIRE

Caroline Mena-Bouhacein (Université Caen-Normandie), «Enseigner la littérature étrangère en langue étrangère: un regard sur Caperucita en Manhattan (1990) de Carmen Martín Gaite»

Eugénie Romon (HTCI), «Échanges et transmission dans Caperucita en Manhattan de Carmen Martín Gaite»

 

Crisol série numérique / ISSN : 2678-1190

Directrice de la publication : Caroline Lepage

200 avenue de la République 
92000 Nanterre

c.lepage@parisnanterre.fr

Publiée: 2024-02-28