« L'essai : témoigner la défaite, représenter l'insoutenable réalité mexicaine. Le cas de Cristina Rivera Garza et Sergio González Rodríguez »

  • Chloé Gauthier Université Rennes 2

Résumé

Comment résister à la violence qui gangrène le Mexique actuellement ? Comment les problèmes structurels dans les institutions politiques et sociales ont engendré une hausse de la violence et un nombre colossal de victimes ? L’objectif de ce travail est de souligner les efforts des auteurs engagés pour dévoiler la fragilité du tissu social, dénoncer les dégâts causés par le capitalisme exacerbé et par une narco-politique bouleversant les mœurs et les identités mexicaines. Au moyen de l’essai dans sa dimension critique, les auteurs s’érigent en porte-paroles de la société pour inviter le lecteur à une prise de conscience sur la situation alarmante du Mexique. En outre, ils suggèrent une résistance aux discours médiatiques et politiques qui s'éloignent de la réalité, celle appartenant au peuple qui, au quotidien, vit dans la douleur, la vulnérabilité et la peur. Le peuple mexicain est mis à l’honneur dans les deux essais Dolerse: textos de un país herido (2011) de Cristina Rivera Garza et El hombre sin cabeza (2009) de Sergio González Rodríguez afin de manifester une appartenance identitaire commune.

 

Publiée
2018-08-27