Numéro courant

No 31 (2024): Ecritures migrantes et mutantes dans les nouvelles littératures d'autrices latino-américaines

Ce volume numéro 31 de Crisol, intitulé Écritures migrantes et mutantes dans les nouvelles littératures d'autrices latino-américaines, rassemble les communications entendues lors des deux jours du colloque qui s’est tenu à l’Institut National Universitaire Champollion d’Albi les 21 et 22 septembre 2023, co-organisé par Davy Desmas Loubaresse (Institut National Universitaire Champollion) pour le CEIIBA, par Sandra Gondouin (Université de Rouen Normandie) pour l’ERIAC, par Caroline Lepage (Université Paris Nanterre), pour le CRIIA, et par Olga Lobo (Université Paul Valéry – Montpellier 3) pour le CRESO.

Tout est parti de l’envie de travailler ensemble de quatre enseignants-chercheurs dont les centres d’intérêts communs les rapprochent en effet étroitement autour des nombreux et complexes questionnements relevant de l’ultra-contemporanéité dans les discours et dans les formes qu’elle bâtit et affiche au sein de cette zone si particulière de la littérature. Inviter une quinzaine d’universitaires, doctorant·es, Maîtres·sses de Conférences et Professeur·es des Universités, à réfléchir à la façon dont les femmes prennent une place et s’imposent aujourd’hui au premier plan dans le panorama littéraire en Amérique latine était en somme un point d’entrée logique vers ce territoire à peine exploré par la critique des littératures d’aujourd’hui et, à peine envisagé seulement, de celles qui pourraient s’écrire demain. Un point d’entrée que nous envisageons comme un départ pour, depuis la structuration d’un réseau réunissant nos quatre universités et que nous avons baptisé NUCLEON2010+, rester attentif·ves aux devenirs des littératures hispano-américaines et, justement en les suivant à la trace, essayer de poser les jalons d’études critiques sur la base desquelles l’histoire littéraire pourrait encore s’écrire depuis l’université…

Pour l’heure, ce numéro 31 de Crisol rassemble 15 textes, en sus de la belle introduction que nous a généreusement proposée Michèle Soriano ; mais il restera ouvert à d’éventuelles nouvelles contributions. À bon·ne entendeur·se !

(Nous remercions les éditions Alfaguara de nous avoir autorisé·es à utiliser gracieusement l’illustration de couverture créée pour le roman Cadáver exquisito de A. Bazterrica).

 

Davy Desmas Loubaresse, Sandra Gondouin, Caroline Lepage et Olga Lobo

 

Capture_d’écran_2024-02-26_à_10.16 

 

SOMMAIRE

Michèle Soriano (CEIIBA, Université Toulouse – Jean Jaurès), «Territoires littéraires et diffraction du champ culturel transnational»

Sophie Marty (Université d’Orléans), «¿La Academia, mundillo sadomasoquista? Una lectura de Body Time, de Gabriela Alemán (2003)»

Benoît Coquil (Université de Picardie Jules Verne), «La patrie travestie: réécritures subversives du XIXe siècle argentin chez Gabriela Cabezón Cámara, Ana Ojeda et Camila Sosa Villada»

Sandra Gondouin Université de Rouen Normandie - ERIAC, «Las primas d’Aurora Venturini, un iconotexte mutant?»

Jose González Palomares (Université de Toulouse Jean Jaurès, CEIIBA), «La fragmentación de lo (sobre) natural en Distancia de rescate de Samanta Schweblin»

Nadège Guilhem Bouhaben CEIIBA, Université Toulouse Jean-Jaurès, «Écrire l’épuisement du monde. Mugre Rosa de Fernanda Trías»

Véronique Pitois Pallares (Université Paul-Valéry Montpellier 3 – EA740 Iriec), «Temporada de huracanes de Fernanda Melchor: en el ojo del ciclón… y en el centro, el margen»

Erich Fisbach (3L.AM – EA 4335 - Université d’Angers), «Fragmentación y distopía en la narrativa de Giovanna Rivero»

Cecilia Reyna (Université Paris Nanterre/ CRIIA), «“Su rastro de caracol”: el recorrido de la mirada en El nervio óptico (2014) de María Gainza»

Olga Lobo (Université Paul Valéry, Montpellier 3. CRESO), «La novela Frankenstein de Nona Fernández. A propósito de Avenida 10 de julio (2021)»

Catherine Pélage (Université d’Orléans, Laboratoire REMELICE EA 4709), «Nombres y animales de Rita Indiana (República Dominicana): poética líquida y descubrimiento de nuevos mundos»

Julia de Ípola (Université Paris Nanterre – CRIIA), «Monstruos y mutación en Pelea de gallos (2018) y Sacrificios humanos (2021) de María Fernanda Ampuero»

Marie-José Hanaï (Université de Rouen Normandie, ERIAC (UR 4705), F-76130, Mont-Saint-Aignan, France), «El problema de los tres cuerpos de Aniela Rodríguez: voces dolientes de México y de la intimidad humana»

Marie-Agnès Palaisi (CEIIBA, Université Toulouse 2-Jean Jaurès), «Enjeux stratégiques de la cyber-littérature pour les minorités de genre Le cas de Minificcion para niñxs LGTBI de Sayak Valencia»

Caroline Lepage (Université Paris Nanterre/CRIIA), «Migrations, mutations, transgressions et révolutions dans Jauría de Maielis González»

Thérèse Courau (CEIIBA, Université Toulouse Jean Jaurès), «Écritures en transition: sexo-dissidence et débordement des genres dans la littérature argentine contemporaine»

 

Crisol série numérique / ISSN : 2678-1190

Directrice de la publication : Caroline Lepage

200 avenue de la République 
92000 Nanterre

c.lepage@parisnanterre.fr

Publiée: 2024-02-26
Voir tous les numéros

CRISOL est une publication du Centre de Recherches Ibériques et Ibéro-américaines de l'Université Paris Nanterre.

Née en 1983, Crisol est une revue déjà ancienne et qui, avec ses 45 numéros, constitue un très riche et varié patrimoine pour la recherche hispaniste et américaniste à l’Université Paris Nanterre.

La revue, alors dirigée par Bernard Sesé, aura d’abord connu une première série de 19 numéros.  Crisol Nouvelle série a été créée en 1997 par Thomas Gomez. C’est en 2018, pour son 35e anniversaire, et sous la direction de Caroline Lepage, qu’elle a opéré son passage intégral vers l’édition numérique. À ce jour, cette troisième série comprend 30 numéros.

Il s’agit d’une revue d’études pluridisciplinaires – elle recouvre les champs de la littérature, de l’Histoire, de la civilisation et de la linguistique – pour le domaine espagnol et latino-américain, depuis le Moyen-Âge jusqu’à nos jours.

Crisol a donc pour vocation d’imaginer, d’explorer des zones de dialogues, pour, à terme, créer des ponts entre des chercheurs d’horizons divers qui pourront effectivement proposer des contributions travaillées depuis une vaste palette de champs théoriques et méthodologiques ; l’objectif étant de penser et de décrire le phénomène littéraire, historique, civilisationnel et linguistique.

Crisol a par ailleurs fait le choix d’héberger sur son site les archives numérisées de deux autres publications du CRIIA, Publications du GRECUN (avec 5 numéros à ce jour) et Les Cahiers du GRELPP (avec 8 numéros à ce jour). 
 
Crisol Série Numérique – ISSN : 2678-1190